Imagerie médicale et 3D appliquées à l’anthropologie et l’archéologie

23 septembre 2022

Les méthodes d’imagerie médicale ont très tôt été appliquées à l’étude des vestiges humains d’origine archéologique. A l’université de Bordeaux, les anthropologues et paléoanthropologues disposent de nombreux équipements (radiologie conventionnelle, microtomodensimétrie, banc de compilation macrophotographique, etc.) leur permettant de croiser diverses compétences en matière d’analyse d’images médicales, d’analyse anthropologique et d’imagerie 3D. Les applications sont multiples : étude sanitaire et sociale d’une population, étude des pathologies d’un sujet, analyse de la structure interne et de l’état de conservation d’un organe ou d’un tissu, accès à l’infiniment petit, etc. Elle peut également s’appliquer à du mobilier archéologique (céramique, métal, matériaux composites, verre, etc.). Les données acquises sont conservées pour constituer une banque d’images virtuelles (virtothèque) qui sert de référentiel scientifique et de matériel pédagogique pour la formation des étudiants. Ces nouvelles technologies s’accompagnent de développements méthodologiques importants, par exemple sous forme d’un logiciel d’analyse d’image. 

La visite du musée national de Préhistoire et la participation à un atelier d’ostéologie comparée (manipulation d’objets réels et virtuels), permettront de prendre la mesure du sujet de l’étude des vestiges humains ainsi que le champ d’exploration offert par l’analyse d’images et de modèles virtuels. Il y sera question d’évolution humaine, des différences anatomiques et culturelles entre néandertaliens et Hommes anatomiquement modernes (originaux en vitrine), des traitements funéraires, etc.

La rencontre avec un enseignant-chercheur permettra à la fois d’évoquer les domaines d’application de cette imagerie médicale mais aussi les nouveaux métiers liés à ces développements, qu’il s’agisse de recherche, d’enseignement ou d’ingénierie en imagerie médicale ou en informatique.

Télécharger le PDF : 



Ce projet s’attache à souligner la diversité des champs disciplinaires de l’archéologie et de la paléoanthropologie, des moyens technologiques et numériques les plus sophistiqués, mobilisés pour étudier les populations du passé sous différents angles : biologiques et sociologiques. Ces approches requièrent des compétences dans des domaines variés qui enrichissent le panel de professionnels contribuant à la recherche en archéologie.

Au cœur des collections du Musée national de Préhistoire, une sensibilisation en quatre étapes à destination du public scolaire ou de l’enseignement supérieur (écoles du paramédical par exemple) et du grand public.

 

Pour le public scolaire :

10h00 : visite du musée national de Préhistoire avec un conférencier de la Réunion des Musées nationaux – Grand-Palais

Lieu : Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac (24)
Durée : 1h30

Un parcours dans les collections permanentes du musée national de Préhistoire familiarise les participants avec les environnements et les populations préhistoriques.

Quelques cas concrets emblématiques révèlent différents contextes de découvertes paléoanthropologiques (habitats, sites naturels, sépultures, …) et leurs incidences en termes de conservation et d’exploitation scientifique.

 

14h00 : atelier ostéologie comparée et virtothèque par un conférencier de la Réunion des Musées nationaux – Grand-Palais

Lieu : Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac (24)
Durée : 1h30

Outre les collections originales, le musée est riche d’une ostéothèque de comparaison et d’une collection de moulages de crânes d’hominines régulièrement mises à disposition du service de médiation. Dans le cadre de ce projet, les participants sont invités à manipuler et produire leurs observations à partir de différentes archives physiques et numériques : les collections squelettiques de comparaison et moulages du Musée et l’ostéothèque virtuelle de l’Université de Bordeaux UMR 5199 – PACEA du CNRS - projet VIRT.OS, financé par le Conseil régional d’Aquitaine. Ils découvriront ainsi les nombreux champs d’exploitation de l’imagerie virtuelle en paléoanthropologie.

 

15h30 : rencontre avec un enseignant-chercheur de l’université de Bordeaux

Lieu : Auditorium du Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac (24)
Durée : 1h00

Les élèves seront ensuite invités à échanger avec une paléoanthropologue spécialisée dans l'évolution humaine à la fin du Pléistocène et dans l'application de l'imagerie 3D. Son profil d’enseignante-chercheuse lui permet d’aborder à la fois les aspects scientifiques, méthodologiques et pédagogiques du thème proposé.

Chercheur : Priscilla Bayle, maîtresse de conférences, Université de Bordeaux, UMR 5199 – PACEA du CNRS.
 



Pour le grand public :

18h30 : conférence grand public sur la paléoanthropologie : La Grotte Sirogne : des Néandertaliens à la loupe de l’imagerie 3D pour la recherche et la formation universitaire en anthropologie évolutive, par Priscilla Bayle

Les travaux de Priscilla Bayle portent sur les relations phylogénétiques entre Néandertaliens et Hommes modernes et sur l'évolution des processus de croissance et de développement.

Lieu : Auditorium du Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac (24)
Durée : 1h30


Un évènement organisé dans le cadre de l'appel à projet Cap Sciences "Orientation : filières et métiers scientifiques & techniques en Nouvelle-Aquitaine" en partenariat avec l'Université de Bordeaux – UMR 5199 – De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie (PACEA).

Porteur du projet : Marie-Cécile RUAULT-MARMANDE, Chargée du développement culturel et de la communication au Musée national de Préhistoire

Bison se léchant de la Madelaine
Visite
Visite découverte : les incontournables
Les incontournables - 1h
Exposition
Oxydes. Couleurs & Métaux

Exposition temporaire du 8 octobre 2022 au 8 mai 2023