affiche cheval, crâne, art pariétal
Conférence

Table-ronde en ligne : Des chevaux et des Hommes

Vendredi 9 avril - 18h30
Musée national de Préhistoire

L'origine des chevaux et leur relation à l'Homme seront abordées par différents spécialistes :

Jean-Luc Guadelli, paléontologue,
Sébastien Lepetz, archéozoologue,
Romain Pigeaud, spécialiste de l’art

Un événement organisé en partenariat avec le Ministère de la culture/DRAC Nouvelle-Aquitaine-Conservation régionale des monuments historiques-Grotte de Lascaux dans le cadre d'un appel à projet "Le numérique au service des publics" labellisé par Cap Sciences

En présence de :

Muriel Mauriac, Conservatrice régionale - adjointe des monuments historiques, conservatrice de la grotte de Lascaux
Nathalie Fourment, Directrice du Musée national de Préhistoire, conservatrice en chef du Patrimoine

qui assureront la modération des débats

 

 "Parmi tous les animaux de la Préhistoire le Cheval occupe une place particulière. Pour le Paléontologue il est l’exemple idéal de la théorie de l’évolution, alors que pour l’Archéologue et l’Ethnologue, depuis Gibier jusqu’à Compagnon, le Cheval illustre parfaitement les relations complexes Hommes-Animal et l’évolution des Sociétés humaines."

Jean-Luc Guadelli
PACEA-UMR5199CNRS, Université de Bordeaux

 

"Le cheval gardera longtemps sont statut d'animal sauvage, même aux périodes où, pourtant, les autres espèces sont domestiques depuis longtemps (aurochs/boeufs - mouflon/mouton - sanglier/cochon - chèvres, sans parler bien sûr du chien).

La date de cette domestication demeure discutée mais on s'entend généralement à la placer il y a environ 5000 ans quelque part dans les steppes orientales d'Eurasie.
L'appropriation de cet animal par l'homme bouleversera les sociétés anciennes, la mobilité humaine, l'économie et la guerre. Elle contribuera dans certaines conditions à l'émergence de hiérarchies sociales dans les steppes orientales de Mongolie et du sud de la Sibérie actuelle. L'équidé prendra aussi un rôle primordial dans le monde symbolique.
Ainsi, les recherches menées sur l’âge du Bronze en Mongolie le désignent comme un des acteurs majeurs des pratiques funéraires au point que l'on trouve parfois des centaines de crânes de chevaux associés à une seule sépulture.
Il s'agira lors de nos échanges de présenter quelques exemples de cette nouvelle relation que l'homme a entretenu avec cet animal hors norme."

 

 Sébastien Lepetz - Dr, HDR
Directeur de recherches au CNRS
Directeur de la mission archéologique française en Mongolie
UMR 7209 / USM 303, Archéozoologie, Archéobotanique, Sociétés, pratiques et environnements CNRS, Muséum National d'Histoire Naturelle
USM 303, Département Ecologie et gestion de la biodiversité

 

 


"Le cheval est l'animal le plus représenté dans l'art paléolithique. Les artistes l'ont figuré de manière réaliste mais aussi stylisé ou caricaturale. Ils ont joué avec son apparence et les parties de son corps, pour créer des images qui nous fascinent encore aujourd'hui."

Romain Pigeaud,
docteur en Préhistoire,

associé à l'UMR 6566 "CReAAH" du CNRS de Rennes  

 

logos

Table-ronde en ligne gratuite

Tous publics
Visite live : Equus, chevaux sauvages
Avril 2021 - 40 mn
Les collections voyagent
Musée de la Préhistoire du Grand-Pressigny : La grotte Chauvet-Pont d’Arc, premier chef-d’oeuvre de l’humanité révélé par la 3D

 du 19 septembre 2020 au 19 septembre 2021