dévernissage
Evénement

Dévernissage - Le voyage d'un mort

Événement en lien avec l'exposition temporaire "Regards croisés : François Augiéras, Les rives primitives"
Samedi 26 mars 2022 à 18h
Musée national de Préhistoire

Vidéo noir et blanc de Inna MAAÍMURA, commissaire de l'exposition, et musique improvisée en direct de David CHIESA (contrebasse et plus).

« Aucune présence humaine. Debout sur le pont, j’étais heureux comme une âme divine, et notre barque allait silencieuse dans ce pays des morts. »

      La descente en barque de la Vézère, selon le flux et le rythme de la rivière offre le travelling naturel d’une remontée dans l’œuvre de François Augiéras, peintre et écrivain, auteur - entre autres - d’un livre intitulé Le Voyage des morts ; la méditation proposée revient à l’aide de ce seul voyage et de citations tirées de ses seuls ouvrages sur le parcours inédit de cet artiste pour qui la Vézère fut comme sa « seule épouse », et à qui il pouvait confier son âme, offrir son sang ou sa semence. Un silence, une musique au fil de l’eau et des images, naviguent à vue  et évoquent, entre vie et mort, l’impermanence des formes de l’art, dont sa vie ne fut peut-être que la seule véritable « œuvre » survivant dans la mémoire des hommes.

David Chiesa, musicien contrebassiste, improvise et interagit en direct avec le continuum visuel de l’image ; avec son instrument et l’un de ceux qu’Augiéras a utilisé …  

«Nous eûmes tout le jour le souvenir de leurs petites lèvres. On n’allait pas très vite, mais rien ne nous pressait. J’aimais les jeunes femmes, puis retrouver le clan des hommes. Celui-là pur sur les eaux bleues du fleuve : Le grand fleuve des Morts au paradis des arbres et des fleurs. »

David Chiesa est actif sur la scène improvisée internationale depuis 1997. Après avoir participé à des aventures artistiques collectives essentielles comme le réseau d’artistes La Flibuste ou encore Ouie Dire, il fonde en 2000 l’association Le Clou engagée dans la réflexion et la diffusion des pratiques de l’improvisation, qu’il basera en Dordogne. C’est plus d’une centaine de manifestations qu’il organisera avec cette dernière, ainsi que des ateliers hebdomadaires au Conservatoire de Périgueux. Il co-fonde en 2001 avec Michel Doneda l’Ensemble Nodal, un orchestre de 14 musicien(ne)s improvisateurs.

En tant qu’improvisateur, il a joué avec un très grand nombre de musicien(ne)s et nourrit depuis très longtemps son travail, d’une relation intime avec d’autres pratiques telles que la danse (avec Fine Kwiatkowski, Yukiko Nakamura, Masaki Iwana…), la poésie (avec Charles Pennequin, Ly Thanh Tien...), le cinéma expérimental (avec Gaelle Rouard, Xavier Quérel, Etienne Caire…) ou la lumière (avec Christophe Cardoen, Sébastien Perroud, Michael Vorfeld…), les arts plastiques ou encore le théâtre. Il est également fortement influencé par les articulations propres aux musiques électroacoustiques avec lesquelles il collabore régulièrement.

Il est invité régulièrement à se produire dans plusieurs festivals et lieux en Europe, mais aussi en Egypte, au Japon, en Amérique du Nord, au Sénégal, au Liban… Il est présent sur une vingtaine de disques et plusieurs labels dans des formations très différentes. Il a aussi été plusieurs fois l’invité de radios comme France Culture ou France Musique.

De retour à Bordeaux en 2011, il côtoie les lieux de spectacles en tant qu’auditeur et découvre la richesse d’un tissu musical très dense et très varié. Dès lors, il imagine la possibilité de réunir certain(ne)s de ses musicien(ne)s autour d’une proposition qui laisserait à chacun la possibilité de jouer ce qui le caractérise tout en participant à une expérience sonore collective. Il invente pour cela un système de notation qui reprend une partie du vocabulaire solfégique mais graphiquement, laissant aussi à l’interprète un éventail de choix avec lesquels il se doit d’être précis. C’est ainsi que nait en 2012 L’Ensemble UN.

 

Un événement en lien avec l’exposition temporaire Regards croisés : François Augiéras, Les rives primitives organisée en partenariat avec l’Office de la Culture de Domme dans le cadre du cinquantenaire de la disparition du peintre François Augiéras

Un accès libre et gratuit à l’exposition est proposé de 17h à 18h et de 19h30 à 21h en présence de son commissaire, Inna Maaímura.

1h15

Gratuit

Tous publics
Bison se léchant de la Madelaine
Visite
Visite découverte : les incontournables
Les incontournables - 1h
Exposition
Oxydes. Couleurs & Métaux

Exposition temporaire du 8 octobre 2022 au 8 mai 2023