Colloques

40ème anniversaire de l’inscription
sur la Liste du Patrimoine Mondial du Bien
« Sites préhistoriques et grottes ornées de la Vallée de la Vézère »


Colloque international
Les Eyzies de Tayac - 28 – 30 Novembre 2019
« Les Biens UNESCO de la Préhistoire et leur intégration dans les territoires »

La commémoration du quarantième anniversaire de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial du bien « Sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère », un des cinq premiers biens français inscrits en 1979, est l’occasion d’une rencontre international organisée par le ministère de la culture (Direction générale des Patrimoines et Direction Régionale des Affaires Culturelles de NOUVelle Aquitaine) et le département de la Dordogne du 28 au 30 novembre 2019 aux Eyzies-de-Tayac.
Cette inscription connaît aujourd’hui une actualité en raison des connaissances scientifiques toujours renouvelées, d’une gestion du bien dans son territoire s’appuyant sur des outils nouveaux et en raison d’une forte valorisation réactualisée du Bien (CIAPL Lascaux notamment).

Ce colloque a pour objectif de rassembler la grande diversité des acteurs français et étrangers en charge de sites d’art rupestre et de grottes préhistoriques inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et confrontés aux mêmes problématiques de conservation, de recherche, de gestion et de valorisation.
Le programme prévisionnel fait état de la diversité des interventions proposées lors des différentes sessions se déroulant le 28 et le 29 novembre alors que la journée du 30 novembre sera consacrée à des visites des sites du bien.
Les collègues de différents pays (Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, la Russie) en charge de responsabilités sur des sites d’art rupestre ou des grottes préhistoriques inscrits sur la Liste du patrimoine mondial ou désireux de le faire, ont accepté de participer à cet événement.

Ouvertes à un public large dans le but d’une appropriation par chacun et d’une mutualisation des approches en écho à la responsabilité partagée qu’implique un tel bien, ces journées serons plus particulièrement axées sur une présentation des plans de gestion et de leurs modalités de concrétisation sur les territoires. L’idée est ainsi de partager les approches, d’échanger sur les pratiques,  de jouer des complémentarités entre patrimoine culturel et gestion de l’environnement et des paysages.
L’objectif porté par ce colloque est donc bien celui de la mutualisation et de la mise en réseau des acteurs, en matière de gestion des Biens, au niveau international, car tel est bien le défi qu’imposent l’Art et les gisements archéologiques, témoignages universels des sociétés de la Préhistoire.