Mémoire de Mammouth

Exposition

30 juin - 12 novembre 2018

 

Mammouth… ce simple vocable laisse peu d’entre nous indifférents. Le célébrissime pachyderme possède quelque chose de magique, de presque mythique, notamment dans l’idée que nous pouvons nous faire de sa relation avec l’Homme pendant des dizaines de millénaires, et qui perdure aujourd’hui après sa disparition de la surface du globe. Ceci est dû bien évidemment à l’histoire de la recherche, depuis les découvertes des premiers mammouths congelés en Sibérie jusqu’à celles d’objets préhistoriques en ivoire ou de représentations de l’animal sur objets ou parois de grottes. L’animal est également l’emblème des temps glaciaires, ce qui ne manque pas de nous interpeller sur la façon dont cet énorme herbivore, gros consommateur de végétaux, pouvait subsister…


Contemporain de l’Homme de Néandertal puis de l’Homme anatomiquement moderne, nous pouvons aussi nous interroger sur les relations de ce géant avec nos prédécesseurs. Était-il craint, chassé, vénéré ? Ces questions sont abordées à l’échelle du territoire national qui, au contraire des grandes plaines du nord de l’Eurasie, n’a sans doute jamais été une « terre à mammouth ». Pourtant, si la présence physique de l’animal était plutôt discrète en France et son exploitation par les chasseurs-cueilleurs paléolithiques peu fréquente, les objets en ivoire et les représentations, eux, ne sont pas rares.


À l’évidence, le Mammouth a profondément marqué l’imaginaire d’Homo sapiens comme il marque encore le nôtre. Cette exposition constitue la contribution du Musée national de Préhistoire à perpétuer cette « mémoire de mammouth ».