Bouquetin en champlevé de Saint-Germain-la-Rivière

L'objet du mois d'octobre

 

Bouquetin en champlevé* de Saint-Germain-la-Rivière

 

Abri de Pille-Bourse, Saint-Germain-la-Rivière, Gironde
Magdalénien moyen, vers 16000 BP
Bois de renne sculpté, gravé
L. 10,5 x l. 1.7 x Ep. 2,3 cm
MNP 34.4.2


Rendu célèbre par sa sépulture magdalénienne découverte en 1934, l’abri de Pille-Bourse a fait l’objet de fouilles qui ont précisé la nature de son remplissage : la totalité des dépôts doit être attribuée au Dryas ancien, les trois couches archéologiques s’échelonnant entre 16 200 ± 600 BP et 14 100 ± 160 BP.

Plusieurs objets d'art remarquables proviennent de la terasse inférieure et sont bien calés entre 16 200 et 15 300 ± 400 BP. Le plus important est un fragment de bois de renne portant un animal incomplet en profil gauche dégagé en relief. Seul l'avant-train subsiste, encolure, poitrail et antérieurs permettant d'identifier un bouquetin. Les pattes sont protégées vers l'avant, simulant un galop animé qui semble s'enrouler autour du fût. La tête, triangulaire, en relief, montre un chanfrein rectiligne. Une corne unique et épaisse signe un mâle de belle taille. Les détails anatomiques, peu nombreux mais bien en place, complètent la figuration. Le pelage et l'oreille sont simplement évoqués. Le membre antérieur est profondément gravé, une incision parallèle suggérant l'autre patte en perspective. La technique employée, très proche du champlevé*, est rarissime dans l'art mobilier paléolithique.

Jean-Jacques CLEYET-MERLE, directeur, conservateur général du Patrimoine


*Technique consistant à gratter la paroi de la pièce autour du motif afin que celui-ci apparaisse en relief.

Présenté au Musée national de Préhistoire dans l'exposition temporaire "Animaux rares, gibiers inattendus - Reflets de la Biodiversité", il réintègrera les collections permanentes dès le 12 novembre 2019.


Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo 3D

L'objet du mois : Bâton percé au bouquetin | Musée national de Préhistoire