La galerie basse

galerie-basse

La galerie basse développe tout au long d’un cheminement longitudinal les différentes cultures matérielles des chasseurs-collecteurs qui se succèdent de -400 000 à -10 000 ans. L’espace, scandé par l’architecture en différentes périodes (Paléolithique ancien et moyen, Paléolithique supérieur, fin des temps glaciaires...) est structuré par la grande vitrine du "fil du temps".

Véritable "épine dorsale" de la galerie basse, le fil du temps superpose quatre longs bandeaux rythmés en une cinquantaine de modules métriques simulant le maillage du temps. Si le bandeau inférieur est dédié à l’environnement, les trois autres comportent, pour chaque module, des ensembles industriels et fauniques sélectionnés de façon statistique pour chaque couche archéologique.

Le parcours transversal, en correspondance avec le fil du temps, permet de suivre l’évolution des cultures, les premiers outillages, d’abord lithiques puis osseux, leur spécification, en bref leur adaptation aux fluctuations climatiques, notamment les époques glaciaires qui ont des répercussions évidentes sur l’environnement botanique et la faune dont dépendait directement la survie des populations paléolithiques.
Pour chaque culture, le visiteur dispose d’une somme d’informations traitant des aspects matériels (typologie, technologie des outils et des armes) mais aussi paléoethnographiques (anthropologie funéraire et organisation sociale, activités d’acquisition, expression symbolique...) et également paléoenvironnementales (points faune)

En fin de parcours, après une évocation du Néolithique et de l’âge du Bronze, une maquette multimédia propose une approche de l’évolution morphologique des paysages régionaux, complétée d’une synthèse de l’organisation territoriales aux temps préhistoriques.

 

En savoir plus sur le "fil du temps"

 

Véritable "épine dorsale" de la galerie basse, le fil du temps super-pose quatre longs bandeaux  rythmés en une cinquantaine de modules métriques simulant le maillage du temps.

Si le bandeau inférieur est dédié à l'environnement, les trois autres comportent, pour chaque module, des ensembles industriels et fauniques sélectionnés de façon statistique pour chaque couche archéologique. Ainsi normalisés, ils sont comparables terme à terme. Ces bandeaux constituent, en terme d'outillage (résumé en une dizaine de types fonctionnels), les réponses de l'homme paléolithique aux contraintes de l'environnement.

Le bandeau inférieur présente les oscillations climatiques qui marquent le Pléistocène et illustre leurs conséquences par  cinq tableaux de synthèse de l'environnement végétal et trois reconstitutions du paysage local sous divers climats.

S'appuyant uniquement sur la faune chassée par l'homme paléolithique, le bandeau faunique apporte également sa contribution à l'approche environnementale, en signalant la présence d'animaux froids (ovibos, renne, saïga…) ou plus tempérés (cerf, boviné…).

Le troisième bandeau résume les séquences des grands sites de référence, dont les assemblages industriels sont datés de façon relative par leur position stratigraphique.

Le bandeau supérieur regroupe des ensembles d'origines variées, qui ont fait l'objet d’une datation absolue.

En savoir plus sur le "parcours transversal"

 

En correspondance avec le fil du temps, le parcours transversal permet de suivre l'évolution des cultures : les premiers outillages, d'abord lithique puis osseux, leur diversification, leur spécialisation, en bref leur adaptation aux fluctuations climatiques, notamment durant les époques glaciaires qui ont des répercussions évidentes sur l'environnement botanique et la faune, dont dépendait directement la survie des populations paléolithiques.

Pour chaque culture, le visiteur dispose d'une somme d'informations traitant des aspects matériels (typologie, technologie des outils et des armes) mais aussi paléoethnographiques (anthropologie funéraire et organisation sociale, activités d'acquisition, expression symbolique ….).

Sont ainsi abordés :

  • Les premières traces d'installations humaines dans le Sud-Ouest de la France ("Les Premiers Aquitains")
  • -Le mode de vie des populations néandertaliennes ("Le Temps de Néandertal")
  • -L'apparition de l'homme moderne (Le Paléolithique supérieur"…)
  • -Les cultures du Paléolithique supérieur (Aurignacien, Gravettien, Solutréen, Magdalénien)
  • -La fin des temps glaciaires…

Parallèlement, des "points faune" proposent de revenir sur les conditions environnementales de chaque période au travers d'un parcours inédit reposant sur une présentation didactique avec :

  • des squelettes remontés (Bison, renne, antilope saïga)
  • des moulages (un repaire de hyène, un rhinocéros laineux)…


En fin de parcours, vous pouvez retrouvez le Camp des petits Sapiens, un espace ludique pour les petits archéologues en herbe.