Sépulture

Sépulture

Partager

Le Paléolithique supérieur voit le développement de rites funéraires élaborés et de nombreux particularismes régionaux à l'échelle européenne. L'Aquitaine présente quant à elle un certain nombre d'originalités. L'inhumation individuelle reste de règle ; aucune sépulture sérieuse ne relève pour l'instant de l'Aurignacien, puisque l'ensemble de Cro-Magnon appartient vraisemblablement au Périgordien supérieur (vers -26 500 BP), les restes humains de l'abri Pataud étant plus tardifs (vers -22 000 BP).

Comme partout, l'attribution de vestiges humains au Solutréen n'a pu être vérifiée. Les structures funéraires sont en revanche relativement fréquentes et bien conservées pour l'époque magdalénienne. La présence d'une parure abondante et d'ocre se généralise, mais les rites en vigueur vers -15 500 BP (corps fortement fléchi, structure en caisson) diffèrent de ceux de la période suivante (Magdalénien VI, Azilien) et traduisent sans doute d'importantes évolutions culturelles.